Susu : épouvante en v.o.

Deux étudiantes chinoises de Londres prises au piège d’une étrange famille anglaise.

Dans le britannique Susu, premier long de Yixi Sun, directrice du Filming East Festival de Londres, spécialisée dans les coproductions sino-anglaises, deux jeunes Chinoises acceptent un travail de transcription de film. Qi'an et Aimo sont deux jeunes étudiantes chinoises et amies proches vivant à Londres. Après s’être vu offrir un emploi de traductrices pour le week-end, elles se rendent dans un ancien manoir familial anglais situé à la campagne. Elles doivent transcrire les films d’une star chinoise de l’opéra Kunqu, dénommée Susu, qui s’est mariée au sein de cette famille anglaise. Les deux filles sont intriguées par le château et par l’énorme collection d’objets de l’âge d’or du cinéma, mais elles sont rapidement perturbées par l’environnement étrange et les habitants de la vaste demeure. Qi'an se sent mal à l’aise et suggère à Aimo de partir le plus tôt possible. Cependant, l’arrivée du bel héritier des lieux, Benjamin, change la situation. Les deux filles développent une affection pour lui et une tension croissante se développe entre elles. Aimo disparaît et Qi'an découvre certains des secrets inquiétants que les occupants préfèreraient ne pas révéler. Elle essaie de s’échapper, tout comme Susu l’avait fait voici 28 ans, mais la maison ne peut pas leur permettre de révéler la vérité...

...