Mereka Yang Tak Terlihat : cruauté adolescente

Une adolescente possédée par un lycéen dans un film indonésien.

Diffusé le 11 octobre, Mereka Yang Tak Terlihat de Billy Christian, un cinéaste indonésien n’œuvrant que dans le domaine de l’horreur depuis 2015 (Tuyul : Part 1, Rumah Malaikat, Petak Umpet) a été coécrit par la jeune actrice Estelle Linden, vedette du film, aux côtés de la comédienne et productrice allemande Sophia Latjuba (de son vrai nom Sophia Müller), à l’œuvre dans le cinéma indonésien depuis 1987. La jeune Saras (Estelle Linden), une enfant indigo, peut voir des créatures invisibles depuis son enfance. Elle est la fille de Lidya (Sophia Latjuba), une mère célibataire qui gère une entreprise de pâtisserie avec laquelle elle gagne sa vie. La relation de Saras et de Lidya devenait de plus en plus critique, les deux exprimant leur désillusion face à l'attitude de l'autre et se blâmant mutuellement, jusqu'à ce qu'un événement majeur se produise dans leur vie de famille. À l'âge de 17 ans, Saras a été victime par deux fois de "possession", ce qui a fortement inquiété Lidya, demandant à sa sœur, Rima, une psychologue, de s'occuper de sa fille. Cependant, cette tante insiste sur le fait que seule Lidya doit gérer Saras comme sa mère biologique. Jusqu'au jour où Saras est visitée par un esprit nommé Dinda, un lycéen mort à cause d'une dispute à l'école. L'âme de Dinda demande alors à Saras de rencontrer sa mère Dayu…

https://www.youtube.com/watch?v=GaggV-EBkFk

...