Malevolent : mortes et bouche cousue

Un couple de charlatans du surnaturel se retrouve plongé dans un cauchemar réel.

Adapté d’un roman d’Eva Konstantopoulos (publié sous le nom de E.M. Blomqvist), Hush change de titre et s’intitule désormais Malevolent. Les frère et sœur Jackson et Angela dirigent un racket lucratif lié aux fantômes, escroquant les personnes endeuillées avec de faux équipements de détection et les "visions" paranormales d’Angela. Embauchée par Mme Green pour enquêter sur une vieille maison d’accueil hantée, l’équipe en dévoile le passé terrifiant : des jeunes filles brutalement massacrées, la bouche cousue, réduites au silence par un tueur sadique. Et Angela est au bord de sombrer – sans sommeil, tendue et perdant la tête, elle ne sait plus ce qui est réel et est convaincue qu’elle entend les filles qui lui crient des ténèbres... Mais les terreurs surnaturelles sont le moindre de ses problèmes quand ils découvrent la réalité du Mal se cachant dans la maison isolée... Filmé dans un vieil hôpital victorien de Glasgow, Malevolent, dirigé par l’Islandais Olaf de Fleur Johannesson et adapté par Ben Ketai (The Strangers : Prey at Night) est décrit comme "un film d’horreur sans concession retournant joyeusement les conventions du genre". Signalons que Malevolent est également le titre d’un long-métrage d’animation d’horreur récent réalisé par le jeune Américain Jason Axinn, et auquel William Shatner, Ray Wise et Bill Moseley prêtent leurs voix. Dans celui-ci, afin de sauver ses frères et sœurs, une jeune femme affronte son père et la puissante entité connue sous le nom de Gamemaster, qui piège les humains dans des complots diaboliques pendant que son espèce parie sur les résultats.

...