Our House : résurrection scientifique

Un homme découvre une méthode pour faire ressusciter ses parents.

Le germanique Our House s’inspire de l’américain Phasma Ex Machina (alias Ghost from the Machine, 2010) film de SF de Matt Osterman, mettant l’accent sur les sentiments et le mystère, où, après que ses parents ont été tués dans un accident de voiture, le dénommé Cody doit gérer un énorme sentiment de culpabilité, prenant soin de son jeune frère et de l’idée persistante de ramener à la vie ses parents. Il sait qu’il n’est pas le premier à avoir cette pensée ou le premier à avoir tenté de le faire. Après plusieurs tentatives avec son appareil électromagnétique, il devient le premier à franchir la frontière entre la vie et la mort. Mais où se situe-t-elle réellement ? Et qui pourra en revenir ? Quels fantômes sortent de la machine ? Our House, quant à lui, coproduit avec le Canada, est signé Anthony Scott Burns, un artiste d’effets spéciaux visuels (Le Dernier Exorcisme Part II), auteur de plusieurs courts-métrages de SF ou d’horreur, dont c’est le premier long. Le héros, Ethan, est plongé dans les mêmes circonstances dramatiques que celui du métrage d’origine. Après la disparition de ses parents, il quitte un avenir prometteur et travaille sur une expérience révolutionnaire afin de prendre soin de ses frères et sœurs plus jeunes. Il est interprété par l’Américain Thomas Mann (Amityville : The Awakening, Kong : Skull Island), aux côtés de Nicola Peltz (Bradley Martin dans la série "Bates Motel"), Percy Hynes White ("Defiance"), Christine Horne (Darken) et Carlyn Burchell (RoboCop).

...