El Pulpo Negro : peur multimédia

Le revival d’une série horrifique très populaire en Argentine dans les années 80.

Nico et Luciano Onetti, les wonder boys du cinéma d’horreur made in Argentine, à l’œuvre derrière la trilogie de giallos Sonno Profondo, Francesca et le prochain Abrakadabra, ainsi qu’auteurs du réputé What the Waters Left Behind, dirigeront le revival d’une mini-série de suspense horrifique argentine populaire de 1985 intitulée El Pulpo Negro ("le poulpe noir"). Les deux frères, dont la charge de travail ne semble jamais se relâcher, travailleront avec le scénariste original Luis Murillo et son fils, Luis Murillo Arias. Luis a écrit une autre série à suspense populaire, "El Internado", voici dix ans. Ils recevront également le soutien de Hernán Moyano, qui a collaboré avec un précédent tandem de frères lié au genre, Ramiro et Adrien García Bogliano. Moyano est le scénariste, monteur et producteur de leurs films Watch'em Die, Cold Sweat, Penumbra, White Coffin et d’autres. La série originale, El Pulpo Negro, qui avait pour charismatique vedette Narciso Ibáñez Menta, l’équivalent latino-américain à l’époque de Vincent Price et autres Christopher Lee, avait battu tous les records d’audience en Argentine dans les années 80. Le projet actuel est une coproduction entre l’Argentine, l’Espagne et la Nouvelle-Zélande et se composera à la fois d’un long-métrage et d’une série télévisée (un peu comme Nuits rouges et "L’homme sans visage" de Georges Franju en France), réunissant les principaux artisans du cinéma d’horreur d’Amérique Latine. Luis Murillo et son fils maintiendront l’esprit de la légendaire série, l’ajustant à une version moderne pour le public contemporain.

...