Kunckleball : seul à la maison

Un jeune garçon voit sa vie menacée alors qu’il se retrouve au milieu de nulle part.

Film canadien de Michael Peterson présenté récemment dans divers festivals, Knuckleball de Michael Peterson est un thriller où Henry, un garçon de 12 ans vivant dans une ferme isolée se retrouve au centre d’un tourbillon de terreur et d’un héritage familial maudit, lorsque son grand-père (Michael Ironside), un homme secret, meurt soudainement au cours de la nuit. Version sinistre de Home Alone, ce film voit le danger se manifester de partout pour son jeune héros. Ce qui ressemble au tout début à une histoire de passage à l’âge adulte entre un adolescent dépendant de la technologie et celui qui veille sur lui devient rapidement un suspense effrayant à donner la chair de poule, Knuckleball n’ayant pas peur des s’aventurer dans des endroits incroyablement sombres, la tension augmentant au fur et à mesure de la progression du film. Resté seul à se battre pour sa vie, au milieu de nulle part, dans un paysage gelé, avec les problèmes de connexion de son portable, les chances de survie d’Henry deviennent de plus en plus faibles alors que les menaces ne font que passer de l’environnement à l’humain. Contrairement à la plupart des bandes de cette nature, Knuckleball maintient un état d’inquiétude qui incite à se demander si le jeune Henry va se sortir de cette situation…

...