Pinocchio : Del Toro n’est pas de bois

Le réalisateur prépare sa propre vision de "Pinocchio".

Le Pinocchio de Matteo Garrone n’est pas la seule adaptation en cours des aventures du célèbre pantin de bois. Guillermo del Toro travaille en effet actuellement sur le même sujet pour la plateforme Netflix, pour qui il prépare une série anthologique horrifique. Ce projet sera cependant radicalement différent de celui de Garrone, s’avérant une comédie musicale en stop-motion. L’intrigue se déroulera dans l’Italie des années 1930, alors que le fascisme se répand et que Mussolini consolide son emprise son emprise sur le pays à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. "J’ai cherché un financement pendant près de dix ans", a déclaré le cinéaste. "Nous avions les marionnettes, les designs. Quand j’ai présenté Pinocchio, j’ai reçu beaucoup d’appels : “Ça se déroule sous Mussolini, c’est un Pinocchio antifasciste”. Les gens raccrochaient". La production va à présent débuter à partir de l’automne 2019. "Aucune forme d’art n’a davantage influencé ma vie et mon travail que l’animation, et Pinocchio est le personnage avec lequel je me sens le plus étroitement lié", explique l’auteur de La Forme de l’eau. "Dans notre histoire, Pinocchio est une âme innocente, délaissée par son père, qui se perd dans un monde qu’il ne peut appréhender. Il se retrouve embarqué dans un voyage extraordinaire qui lui laissera une compréhension très nette de son père et du monde réel. J’ai toujours voulu faire ce film, d’aussi loin que je me souvienne. Après l’expérience incroyable que nous avons vécu avec Chasseurs de Troll, je suis reconnaissant que la talentueuse équipe chez Netflix m’offre l’occasion d’une vie de présenter au public, partout dans le monde, ma version de cet étrange pantin devenu vrai petit garçon". Del Toro, qui réalisera, écrira et produira lui-même ce remake, va s’adjoindre les services de la Jim Henson Company et de Shadow Machine ainsi que certaines des pointures de la stop-motion comme Mark Gustafson, coréalisateur de Fantastic Mr. Fox, et Mackinnon & Saunders, à qui l’on doit les marionnettes des Noces funèbres.

...