The Surreal Project : horreur plein cadre

Une famille hérite d’un tableau possédé pour un found footage.

Rare exemple de projet coproduit par la Hongrie et les USA, le found footage à petit budget The Surreal Project est réalisé par Jozsef Gallai, qui a décidé de se consacrer au 7e art après avoir vu La Jeune Fille de l’eau de M. Night Shyamalan, en 2006, commençant à écrire scénarios et courtes histoires. En 2014, il a écrit et coréalisé le premier long-métrage found footage d’horreur hongrois, Bodom, qui ouvrit le Bram Stoker International Film Festival de Whitby, en Angleterre, collectionnant de nombreuses nominations dans diverses manifestations, à New York, au Brésil, etc. Son film suivant, Moth (2016) fut remarqué au Festival d’Horreur de Cleveland. Son 4e found footage sera la même année A Guidebook to Killing Your Ex. Dans The Surreal Project, après avoir hérité d’un tableau sinistre, une famille est vite dérangée par une présence démoniaque connue sous le nom de The Whispering Man. Spirits in the Dark, coproduction Hongrie/GB/USA, récemment achevé, relève également du même genre : une vidéo mystérieuse sur l’ordinateur d’un homme solitaire le mène dans une maison abandonnée occupée par une entité sinistre.

https://www.youtube.com/watch?v=cgZ1tdpLSEk

...