Perjanjian dengan Iblis : hantises indonésiennes

Une femme et sa belle-fille victimes d’apparitions effrayantes sur une île.

Le récent Perjanjian dengan Iblis, marque les débuts dans l’horreur de l’Indonésien Ardy Octaviand. Annisa a épousé Bara, un veuf ayant une fille nommée Lara. Ce dernier organise un pique-nique sur une île rarement visitée par les touristes, l’île de Bengalor, afin que sa nouvelle épouse et sa fille puissent se connaître. L’île de Bengalor s’avère être mystérieuse. Annisa est surprise par l’apparition d’un enfant effrayant et Lara voit également une figure semblable à sa mère décédée. Bara ne croit pas aux récits d’Annisa et de Lara. Cette atmosphère effrayante et tendue rapproche Lara d’Annisa. Toutes deux sont déterminées à se protéger. Ce métrage, distribué le 10 janvier localement, est produit par Pichouse Films, une firme spécialisée dans le genre depuis deux ans. On lui doit ainsi Danur : I Can See Ghosts, Ruqyah : The Exorcism (2017), Danur 2 : Maddash, Asih, Silam, et Alas Pati : Hutan Mati (2018). Dernier titre en date : Satu Suro, d’Anngy Umbara. Adinda, qui est enceinte, vient d’emménager dans une maison en périphérie de la ville avec Bayu, son mari. Cependant, des événements étranges se font ressentir dans la demeure, Adinda étant souvent perturbée par des esprits et des hallucinations. Un jour, la jeune femme ressent des contractions sévères et Bayu l’emmène à l’hôpital le plus proche. Le médecin assure à Adinda qu’elle n’est pas tout à fait prête à accoucher, et Bayu revient donc chez eux chercher des objets pour le séjour de sa conjointe à l’hôpital. Cependant, à son retour, il ne trouve qu’un vieux bâtiment vide et inhabité. Les résidents locaux affirment que l’hôpital n’a pas fonctionné depuis 15 ans, après avoir été ravagé par un incendie. Il entend des sons étranges, mais il doit rester pour retrouver sa femme qui est sur le point d’accoucher…

https://www.youtube.com/watch?v=b-fDewCr_C8

...