The Furies : courons dans le bois

Des jeunes femmes transformées en proies pour des psychopathes dans un jeu malsain.

Production indépendante australienne, The Furies, écrite et réalisée par Tony D’Aquino, se présente comme un film d’horreur mettant l’accent sur des personnages féminins plongeant dans les thèmes universels de survie, de vengeance et de rédemption. Des lycéennes rebelles, Kayla et sa meilleure amie Maddie, sont traquées et enlevées par une présence sinistre alors qu’elles bombardaient de graffitis leur quartier. En se réveillant dans les bois, entravée et désorientée à l’intérieur de ce qui ressemble à un cercueil, la première pensée de Kayla va à Maddie. Avant qu’elle ait une chance de ruminer sur le sort épouvantable de son amie, Kayla remarque cependant un homme masqué et terrifiant qui approche à grands pas, armé d’une hache acérée. Alors qu’une poursuite s’ensuit, il devient vite évident que Kayla et son poursuivant ne sont pas seuls. Il y a six autres jeunes femmes, chacune avec un harceleur masqué qui leur est attribué, déterminé au meurtre. Mais si une fille meurt, il en va de même pour son bourreau – des caméras rétiniennes implantées dans leurs yeux en font les joueurs involontaires dans un jeu mortel. Alors que la menace se rapproche, Kayla court pour sauver le plus de filles possible. Mais quand ces dernières se retournent les unes contre les autres, les instincts primaires de Kayla se libèrent et elle fait tout ce qui est nécessaire pour survivre et se venger de ses ravisseurs. Un autre long-métrage éponyme, mais américain, est en préproduction, dû au comédien Nathan Faudree.

...