Sea Fever : face au monstre marin

Un monster movie en pleine mer par une jeune réalisatrice irlandaise.

Sea Fever est le premier long-métrage d’horreur de l’Irlandaise Neasa Hardiman, plutôt cantonnée jusqu’à présent aux séries télé type "Jessica Jones". Il s’agit d’une coproduction Irlande/USA/G-B/Suède/Belgique présentée en septembre dernier au Fantastic Fest américain et au Festival International de Toronto, où il fut bien accueilli. Dougray Scott et Connie Nielsen figurent au casting de ce monster movie empruntant des éléments à The Thing, Alien et Sphere, qui reprend la peur séculaire du serpent de mer, le modernise et le propulse à de nouveaux sommets. L’héroïne improbable, Siobhan (Hermione Corfield, vue dans Star Wars : Episode VIII – Les derniers Jedi), une étudiante diplômée et nerd, qui adore étudier l’océanographie sous des formes virtuelles, est poussée à monter dans un chalutier et à l’examiner dans la vraie vie. La jeune fille timide se retrouve sur un petit bateau de pêche, dirigé par un couple (Dougray Scott et Connie Nielsen), mal à l’aise avec l’équipage turbulent, qui commence par s’exclamer devant le mauvais sort qu’elle apportera au voyage en tant que rousse. Siobhan fait malgré tout de son mieux pour s’intégrer et établit une connexion avec un ou deux navigateurs. Les choses prennent une tournure sinistre lorsque le navire est menacé par une créature complètement inconnue de Siobhan ou de l’équipage. Plus ils enquêtent, plus l’animal devient dangereux. Le suspense s’intensifie au fur et à mesure que les intentions et les capacités de la créature marine sont révélées, Siobhan tente de comprendre la nature de la créature et ses éventuelles faiblesses, et l’équipage travaille avec acharnement pour s’échapper ou demander de l’aide…

...