The Special : une boîte qui nuit

Un homme devient obsédé par une étrange boîte qui lui procure de délicieuses sensations.

Décrit comme la rencontre de Fatale Attraction et de The Blob, l’atypique The Special s’inscrit dans la lignée des EC Comics les plus glauques et effrayants. Jerry est un individu ordinaire qui déteste son travail et la vie en général, et soupçonne que sa femme Lisa le trompe. Mike, son collègue et ami, est également son compagnon de boisson avec lequel il traîne régulièrement dans le même bar, essayant de noyer sa misérable vie dans l’alcool. Finalement, un soir, Mike en a assez des rancœurs de Jerry au sujet de sa femme et lui dit qu’il a une surprise pour lui : il l’emmène voir Madame Zhora, une voyante qui dirige une maison close très curieuse. Il y a beaucoup de belles femmes parmi lesquelles choisir, mais Mike insiste sur le fait que Jerry a besoin de "The Special". Mike dit à Jerry qu’il a eu "The Special" une fois et cela l’a époustouflé. Mais on ne peut l’avoir qu’une fois. Jerry est conduit dans une chambre et enfermé. Il est déconcerté parce qu’il est enfermé seul dans une chambre jusqu’à ce qu’il voie une simple boîte noire sur une table. Celle-ci va lui procurer des sensations inédites. À tel point qu’il décide de voler la boîte, le menant à commettre son premier meurtre. Puis il loue une chambre de motel louche et s’enferme avec la boîte. Lorsqu’il rentre enfin chez lui, sa femme lui dit qu’elle est enceinte. Il ne montre aucune émotion à cette révélation, car tout ce à quoi il peut penser, c’est la merveilleuse boîte. Jerry n’est pas seulement obsédé par la boîte. Toute sa personnalité change. Il est accro à la boîte, montrant tous les signes d’un toxicomane. L’obscurité et le désespoir qui peuvent accompagner la dépendance commencent à dévorer Jerry. Il commence à développer une étrange éruption cutanée et toute son apparence commence à se détériorer. Aux commandes de ce thriller d’horreur, B. Harrison Smith, auteur de plusieurs œuvres du genre, telles Camp Dread, Zombie Killers : Elephant’s Graveyard et Death House. Il a également terminé Where the Scary Things Are, où un groupe d’adolescents inspirés par un projet de lycée "Créez votre propre légende urbaine" dérape rapidement dans leur désir de plus de "likes" et devient viral avec des conséquences mortelles.

...