Evil Eye  : Hantise passée

Une femme découvre que sa fille va se marier avec un homme qu’elle croyait mort depuis trente ans.

Dans Evil Eye d’Elan et Rajeev Dassani, une production Blumhouse pour Amazon (l’un des 8 films d’une série) une malédiction du passé se réveille dans le présent pour tourmenter une famille. De son domicile à Delhi, Usha Khatri est ravie lorsque sa fille Pallavi appelle de La Nouvelle-Orléans pour annoncer qu’elle a rencontré quelqu’un de spécial. Mais le bonheur d’Usha se transforme en peur lorsqu’elle remarque d’étranges similitudes entre le riche petit ami de Pallavi, Sandeep, et un personnage effrayant de son propre passé. Bien que ses soupçons soient écartés par ses amis et sa famille, plus Usha en apprend sur ce nouvel homme dans la vie de sa fille, plus elle devient certaine qu’une force maléfique remontant à 30 ans est revenue avec un désir de vengeance. Lorsque Pallavi annonce ses fiançailles avec Sandeep, Usha est obligée de faire face à une question terrifiante : comment protéger ceux qu’on aime lorsque la chose que vous craignez le plus ne veut pas mourir ?

Dans la même série, The Lie (ex. : Between Earth and Sky) de Veena Sud est un remake du germanique We Monsters de 2015. Lorsque leur fille adolescente avoue avoir tué impulsivement sa meilleure amie, deux parents désespérés tentent de dissimuler le crime horrible, les menant dans un réseau compliqué de mensonges et de tromperies. Signé Emmanuel Osei-Kuffour, Black Box pour sa part parle d’un homme qui lutte pour retrouver sa mémoire après avoir survécu à un tragique accident de voiture. Désespéré de retrouver son ancien moi tout en essayant d’élever sa fille, il reçoit un traitement expérimental qui l’aide à explorer un passé qui semble soudainement trop sombre pour être le sien.

https://www.youtube.com/watch?v=DD5F0ets7ps

...