HORREUR PLEIN CADRE

Un photographe obsessionnel se passionne pour un mannequin au corps meurtri.

Mêlant horreur et romance, Woman of the Photographs, projeté en ouverture au Ravenna Nightmare Film Fest 2020, première œuvre de Takeshi Kishida, influencé par David Lynch et Fellini, sorti le 30 janvier au Japon, raconte la rencontre entre Kai, un photographe misogyne qui travaille dans un studio dont la tâche principale est de retoucher les photos de ses clients, et la jeune et belle Kyoko, mannequin dont le corps est marqué par de profondes cicatrices, souffrant de dysmorphie corporelle. Le film est l’histoire d’une obsession, celle de la beauté, de la perfection et de la photographie comme masquage de la réalité.

...